Notre mission
Formation, Reconversion & Expertise
Approche multidimensionnelle et intégrée des questions liées à la paix et la sécurité
Executive MBA

Approche multidimensionnelle des opérations de maintien de la paix
et de la sécurité des territoires;
Stratégie intégrée de RSS; Amélioration de la gouvernance;
Droit international humanitaire;
Management stratégique de la crise

Terrorisme transnational, cybermenaces, multiplication des acteurs internationaux (ONU, UA, UE, ONG), guerre de l’information: les questions de sécurité et de défense sont aujourd’hui, dans un monde globalisé, de plus en plus complexes. Comme les autres, les acteurs de la sécurité sont confrontées à une véritable guerre de la connaissance pour proposer aux décideurs les solutions les plus adaptées aux menaces qui les concernent. Elle doivent donc se lancer dans des formations de très haut niveau pour s’adapter rapidement aux nouveaux défis et réformer leurs secteurs de la sécurité (RSS) en conséquence pour prévenir les crises à venir.

L’Institut THEMIIS met sur pied rapidement et de manière très flexible des programmes de formation uniques, à l’attention de la haute hiérarchie militaire et civile. S’inspirant des programmes de formation militaire français de 3è niveau, complétés par une gamme de modules beaucoup plus larges qui se fondent sur une approche multidimensionnelle et globale des questions de sécurité et de défense, ces cursus n’ont pas d’équivalent dans l’espace francophone. Nos formations de niveau politico-stratégique, à destination des Etats, visent à accroître la capacité des hauts responsables civils et militaires en vue les aider à mieux appréhender l’environnement régional et international dans lequel ils sont tenus d’opérer, mais aussi les enjeux stratégiques, les défis capacitaires, les cadres juridiques, la bonne gouvernance du secteur de sécurité, via des stratégies nationales inclusives de sécurité. Autant de domaines qu’ils doivent prendre en compte et maîtriser pour exercer, désormais, leurs responsabilités.

En 2016, l’Institut Themiis a répondu aux demandes respectives et non concertées des autorités de la République Démocratique du Congo et de la République Côte d’Ivoire, en partenariat avec le CHESD à Kinshasa (Collège des Hautes Etudes de Stratégie et de Défense) et l’IESD à Abidjan (Institut d’Etudes Stratégiques et de Défense).

A côté de ces programmes de formation à destination principalement des Etats, THEMIIS organise également, à Paris, des sessions au profit des officiers supérieurs et généraux français et francophones de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), en reconversion et en évolution de carrière (voir l’onglet Carrières). Ces formations se destinent également aux cadres des entreprises, qui cherchent aujourd’hui prioritairement leur croissance à l’international et donc souvent dans des zones peu ou mal sécurisées. Or cette ressource en managers aux compétences internationales et sécuritaires est faible en France, mais également à l’étranger. C’est pourquoi Themiis se propose de former des cadres supérieurs ou des dirigeants au management international d’une mission, d’un projet ou d’un programme financés par une entreprise ou une organisation internationale, et dans des zones instables.

LES FONDATEURS
CAMILLE ROUX Présidente
Chef d'entreprise dans le domaine de l'intelligence économique et du conseil en stratégie (approche des marchés émergents), Camille Roux est spécialiste de la gestion de projets internationaux, du management interculturel et du risk management.
Commandante (RC) - Représentation militaire française auprès de l'UE.
Camille Roux a commencé sa carrière à la Commission européenne (DG Elargissement), où elle s’est notamment occupée du processus d’adhésion de la Lituanie et de la question de Kaliningrad. Elle a ensuite rejoint le domaine du conseil en stratégie, et a travaillé pour des cabinets français et anglo-saxons d’intelligence économique, se spécialisant plus particulièrement sur l’Europe de l’Est et l’Afrique de l’Ouest.  Entrepreneur, spécialiste du risk management, elle a cofondé en 2009 le cabinet de conseil en stratégie et en intelligence économique Intelligence Knowledge (Ike) avec Peer de Jong. Ce cabinet est spécialisé sur l’Afrique et l’Asie.
Trilingue français-anglais-russe, elle est titulaire d’un Doctorat (à label européen) de Géopolitique (co-tutelle Paris, Moscou), financé par le Ministère de la Défense (Direction Générale de l’Armement), ce qui l’a conduit à effectuer de nombreuses missions de terrain en Europe de l’Est et dans les Balkans. Elle est également diplômée en russe de l’Institut des civilisations et des langues orientales (INALCO).
GCA (2S) GILLES ROUBY Directeur général
En charge des dossiers OTAN et UE au sein du Ministère de la Défense français pendant une vingtaine d'années, ancien représentant militaire permanent de la France auprès de l'Alliance Atlantique et de l'UE, le Général de corps d'armée (2S) Gilles Rouby a une connaissance exhaustive et éprouvée des grandes organisations internationales et de leurs processus décisionnels.
En charge des dossiers OTAN et UE auprès de l’Etat-major de l’armée de terre et de l’Etat-major des Armées pendant une vingtaine d’années, le général 2S Gilles ROUBY a publié en 2005 dans la collection « Chercheurs stratégiques » une étude intitulée « UE/OTAN : Partenariat ou concurrence ». A l’issue de ses travaux, il a logiquement été affecté en 2007 à Bruxelles et à Mons en Belgique où, pendant sept années d’affilée, il a représenté au quotidien le Chef d’Etat-major des Armées sur tous les dossiers de sécurité internationale auxquels la France a participé (Bosnie, Kosovo, Afghanistan, Libye, Géorgie, Ukraine, Syrie, Mali, RCA, Somalie, etc.). A ce titre, il a conseillé militairement les différents Ambassadeurs de France auprès de l’Alliance Atlantique et de l’Union Européenne pendant cette période.
Après une première expérience opérationnelle en 1990 pendant la 1ère guerre du Golfe et une seconde au Rwanda en 1994, il a commandé un bataillon au sein de la force d’interposition de l’OTAN au Kosovo en 2001, a été un membre actif de la première opération de l’UE en Afrique (Artemis) en 2003 et a été désigné comme Général chef d’état-major international de l’OTAN pour l’opération en Libye en 2011.